Grandes guerres impérialistes et crises économiques

Certains champignons sont mortels

Certains champignons sont mortels

Dans mes deux articles précédents, j’ai fais allusion à la possibilité qu’une troisième guerre mondiale  puisse éclater entre de grandes puissances économiques suite à l’actuelle dépression qui affecte tous les pays sans exceptions, je crois que ça mérite quelques explications que voici.

Il existe deux grands types de guerres impérialistes. Sont du premier type celles de certains pays dont le but est de conquérir d’autres pays afin d’amplifier leurs pouvoir économique, comme les deux premières grandes guerres mondiale déclenchées par l’Allemagne.

Kim Phuc, la petite fille au napalm

Kim Phuc, la petite fille au napalm

Le deuxième type est celui des guerres répressives contre les pays menaçant directement le capitalisme ou leurs pratiques impérialistes comme Guerre du Viêt Nam et la Guerre de Corée. Certaines dont les plus récentes sont un mélange de ces deux types comme les guerres en Irak et Afghanistan. Il y a actuellement de fortes possibilités que des guerres répressives soient déclenchées contre l’Iran et la Corée du Nord qui se fait militairement menaçante pour l’occident.

Toutefois, les guerres répressives, même si elles ont en partie un but lucratif se révèlent souvent de véritables fiascos comme celles au Vietnam et en Afghanistan. J’entend par fiasco une guerre qui coûte des milliards aux pays agresseurs sans que leurs buts premiers ne soient atteints ou qu’ils en tirent un certain profit, malgré que les entreprises vendant des armements et munitions tirent profit de toutes les guerres, des plus petites aux plus grandes, c’est bien connu.

Mais ce sont des grandes guerres impérialistes dont je veux parler ici car elle mobilisent des millions de personnes et sont souvent intimement reliées aux situations économiques des pays. Une grande guerre a la particularité de mettre fin au chômage des pays en période de crise et récession car toute la main-d’oeuvre disponible est alors requise. C’est d’ailleurs au cours des deux premières guerres mondiales que les femmes sont massivement entrées sur le marché du travail pour fabriquer des armements et munitions car une grande partie des hommes ont été conscrits, très souvent contre leur gré, pour participer activement à ces guerres.

Comme vous allez le voir plus loin, cette grande mobilisation de main-d’oeuvre ne concerne pas seulement les pays qui déclenchent ces guerres comme l’Allemagne l’a fait, mais aussi leurs pays alliés et les pays de leurs adversaires. En ce qui concerne la Deuxième Guerre mondiale, je parle des principaux pays belligérants incluant l’Allemagne, le Japon et l’Italie d’un coté et de l’autre, l’Angleterre, le Canada, les États-Unis, l’URSS, la France et la Pologne. Toutefois, ces deux derniers pays surtout été victimes de cette grande guerre comme d’autres pays d’Europe car ils ont vite été complètement envahie par les troupes nazies, la Pologne avant même qu’elle soit déclarée, ce qui ne fut pas le cas des autres pays cités.

Les deux premières guerres mondiales

Guillaume II - Empereur d'Allemagne

Guillaume II – Empereur d’Allemagne

Comme la fin de la Grande Dépression suivant le Krach de 1929 coïncide avec le début de la Deuxième Guerre mondiale en 1939, on peut facilement y voir un évènement de cause à effet car l’Allemagne après avoir été vaincue lors de la Première Guerre mondiale en 1918 a été amputée d’une grande partie de ses territoires et sombra vite dans l’anarchie et la pauvreté en plus d’être frappée plus tard elle aussi par cette longue dépression mondiale.

Cette première guerre qui fut déclenchée en 1914 par l’empereur d’Allemagne Guillaume II était purement impérialiste et reflétait ses ambitions conquérantes pangermanistes, un autre fou dangereux qui se prenait pour Napoléon Bonaparte ou Jules César …

Il était d’ailleurs  le petit-fils de la reine Victoria du Royaume-Uni qui était mariée à son cousin le prince Albert … Une belle bande de tarés congénitaux … Ce pays était devenu une grande puissance industrielle au début du XX siècle tout comme les États-Unis après la deuxième guerre mondiale.

Ce fut pour ce pays une première catastrophe économique, une forte inflation accentuée par les coûts de reconstruction qui causa beaucoup d’agitation ouvrière et la montée des mouvements nationalistes d’extrême-droite refusant le Diktat du Traité de Versailles de 1920. En 1923, après que les esprit se soient calmés, le plan Dawes suivi du plan Young ayant pour but de faciliter les paiements des réparations à l’Allemagne lui apporta une courte stabilité économique qui se dissipa avec la grande crise de 1929 originant des États-Unis tout comme celle de 2008 …

Adolf Hitler - Chancelier d'Allemagne

Adolf Hitler – Chancelier d’Allemagne

Impuissante devant cette grave crise internationale qui y causa chômage et misère comme partout ailleurs, la réaction de l’extrême-droite allemande fut d’en accuser les juifs qui contrôlaient déjà une grande partie des finances mondiales grâce à leurs banques et leurs nombreuses entreprises dans le monde avec les résultats qu’on sait …

Ce fut alors la montée rapide du national-socialisme et finalement, le chancelier Adolf Hitler qui apparu dans le décor en 1933 établi dans le pays la dictature nazie. Il commença par éliminer tous les opposants à son régime, les communistes et socialistes, et prépara le pays à la guerre par une politique de grands travaux, ce qui supprima le chômage. Il démembra ensuite la Tchécoslovaquie et envahi la Pologne le 1er septembre 1939, ce qui déclencha la Deuxième Guerre mondiale …

Pendant que l’Europe subissait encore les effets de la crise de 1929 en plus des invasions des nazis, particulièrement la France située tout près, le Canada faisant parti du Commonwealth britannique subissait encore aussi les effets de cette crise mais fut bien forcé d’aller défendre l’Angleterre pour une seconde fois. Ce pays était la cible principale des nazis car il était un grand centre économique qui s’était mieux sorti de la crise que les autres pays après l’abandon du libre-échange en 1932 et la réorganisation de son agriculture qui fit grandement diminuer son chômage …

Le Débarquement de Normandie

Débarquement d'un char Sherman en Normandie

Débarquement d’un char Sherman en Normandie

Le Canada avait déjà reçu avant son entrée en guerre la visite des sous-marins allemands qui ont torpillé plusieurs navires marchands dans le golfe du fleuve Saint-Laurent avec tout leurs équipages.

On dit même qu’ils ont pénétré jusque devant la ville de Québec et qu’ils ont débarqué des espions nazis sur les côtes de la Gaspésie qui ont poussé l’audace jusqu’à aller narguer les québécois dans les tavernes de l’endroit …

La population canadienne était terrorisée à l’idée que les allemands envahissent le Canada et avec l’aide financière de la riche Angleterre, un formidable effort de guerre fut déployé qui donna de l’emploi aux dizaines de milliers de chômeurs de la Grande Dépression. Il entra vraiment dans la danse lors du célèbre Débarquement de Normandie des Alliés le 6 Juin 1944, l’opération Neptune aussi appelé le Jour « J ».

Je n’étais pas encore né en 1944 mais quelques-uns de mes oncles qui ont participé à cette guerre m’en ont parlé dans ma jeunesse … 3500000 hommes concentrés en Angleterre préparaient ce grand débarquement avec un énorme matériel, bombardant préalablement sans relâches les troupes nazi en France et en Allemagne par voie aérienne. Cette grande guerre a décidément donné du travail à bien des gens des deux cotés de l’Atlantique, les hommes et femmes au Canada tout comme aux États-Unis s’employaient à fabriquer les munitions, les armes, les avions ainsi que les véhicules et embarcations milliaires.  Les enfants devaient rouler à bicyclette sans pneus car tout le caoutchouc disponible était réservé aux roues des véhicules militaires …

La 9ième brigade d'infanterie canadienne

La 9ième brigade d’infanterie canadienne

Le gigantesque débarquement terrestre de Normandie en tant que tel fut le fait de 75215 soldats canadiens et britanniques ainsi que 57500 américains transportés par 306 navires et embarcations de tout types dont seulement 90 furent perdus ou endommagés. En parallèle, 7900 soldats canadiens et britanniques ainsi que 15500 américains arrivèrent ou attaquèrent par la voie des airs, pilotes et parachutistes.

Au total, plus de 6000 véhicules furent débarqués sur les côtes, environ 900 chars d’assaut et autres véhicules armés et pour le reste, des camions et des jeeps … 240 canons terrestres, 80 canons anti-aériens et 280 canons anti-chars en plus des 4000 tonnes de munitions, de vivres et de tout ce dont les soldats avait besoin pour leur séjour en France. Les français désespérés ont bien sûr accueilli ces libérateurs arrivés par surprise à bras ouverts et avec un immense soulagement … Il y eu également d’autres plus petits débarquements ailleurs par après.

Source de ces informations : 1944 – The Canadians in Normandy par Reginald H. Roy

Logis demandés pour les travailleurs

Logis demandés pour les travailleurs

Aux États-Unis qui craignaient aussi l’invasion allemande et les percées de l’Axe (Allemagne, Italie et Japon) dans monde, des millions de personnes s’employaient aussi à préparer cette grande riposte.

En 1939, les américains ne disposaient que leur flotte navale comme force importante mais dès 1941, ils avaient déjà fabriqué 4000 chars et 20000 avions.

Cette grande et toute nouvelle industrie guerrière avait produit 17500 chars et 96000 avions en 1944, de quoi équiper leur armée de 7200000 hommes qui devint ainsi la plus puissante au monde.

Je vous laisse le soin d’imaginer à quel point toute la main-d’oeuvre nécessaire pour fabriquer cet imposant arsenal a soulagé les centaines de milliers de personnes de la misère et du chômage qui sévissait aux États-Unis depuis 1929.

Affiche patriotique de l'URSS

Affiche patriotique de l’URSS

Je dois aussi mentionner que n’eut été la très grande contribution de l’URSS sur le front est, cette guerre aurait pu se prolonger bien plus longtemps. L’URSS aussi a été envahi partiellement par les nazis mais les ont repoussé avec succès comme les russes l’ont fait plusieurs fois au cours de leur longue et tumultueuse histoire avec d’autres ennemis.

Là aussi, des millions de personnes furent mobilisées pour l’effort de guerre afin de lutter contre les envahisseurs allemands. Ce sont les soviétiques qui après avoir pris Berlin peu après le suicide d’Adolf Hitler ont fait signer l’acte de capitulation aux généraux nazis. Ce fut un événement très solennel qui a mis définitivement fin à cette terrible guerre qui a fait des dizaines de millions de morts.

Il ne faut pas oublier que tout comme les Juifs, les homosexuels, les infirmes et plusieurs autres groupes sociaux ou ethniques, les communistes en Allemagne furent également persécutés car ils combattaient le fascisme.

Quelques chiffres au sujet de la Deuxième Guerre mondiale dans son ensemble

Environ 92 millions de personnes au total ont été mobilisées pour cette guerre dans le monde. Principalement 22 millions en URSS, 14 millions aux États-Unis, 12 millions dans l’Empire britannique dont le Canada fait partie, 6 millions en Chine (contre les envahisseurs japonais) et 30 millions au total pour les forces de l’Axe dont 17 millions juste en Allemagne.

Selon les estimations, les pertes de vies humaines vont de 35 à 60 millions incluant les civils … 11 millions de soldats et 7 millions de civils de URSS, 1,3 millions en Chine, 374000 soldats et 92000 civils de l’Empire britanniques, 298000 soldats américains, 213000 soldats et 350000 civils de France, 125000 soldats et 5,675 millions de civils de Pologne incluant 3,2 millions de juifs. Au total, on estime à 5,7 millions les juifs victimes de la persécution nazie.

Du coté de l’Axe, les pertes sont aussi considérables. 3,42 millions de soldats et 780000 civils en Allemagne, 243000 soldats et 152000 civils en Italie, 1,3 millions de soldats et 700000 civils au Japon …

Jamais une guerre ne fut aussi meurtrière dans le passé. Les plus grandes pertes furent donc soviétiques suivies de près par les polonaises et juives, ensuite celles de l’Allemagne, du Japon et de la Chine.

L’hypothétique Troisième Guerre mondiale

C’est lorsqu’il y a une grande guerre que les riches ont peur et ouvrent tout grand les portes de leurs coffres-forts pour embaucher des millions de travailleurs et conscrire des millions de soldats. Par la suite, ils reprennent l’argent investi dans les profits reliés à la reconstruction des pays dévastés. À l’aide d’opérations comme le plan Dawes et Young après la première guerre mondiale et le plan Marshall après la deuxième. Des investissements de reconstruction sont d’ailleurs en cours en Irak, des entreprises occidentales « aident » les Irakiens a rebâtir ce que leurs pays ont démoli avec leurs missiles et les feront payer plus tard avec les intérêts encourues, c’est très payant pour elles. L’Irak est solvable car il est riche du pétrole tant convoité par les américains.

Personnes ne sait encore vraiment si une troisième grande guerre mondiale aura lieu, ni quand elle aura lieu et ni entre quelles puissances mondiales, mais plusieurs experts affirment que tous les éléments sont actuellement en place pour qu’elle ait lieu bientôt. Je ne veux pas faire mon pessimiste mais c’est la triste réalité …

Un jet F-35 armé de missiles

Un jet F-35 armé de missiles

Pensez aux raisons de l’achat des 65 jets F-35 ultra-sophistiqués par le Canada dans mon article précédant. Ces jets peuvent être équipés de nombreux missiles téléguidés redoutables pouvant semer la terreur et détruire des villes entières, tuer des dizaines de milliers de civils. Ce n’est pas certainement pas pour faire des balades du dimanche dans le ciel, c’est engins de mort n’ont rien a voir avec ceux de la deuxième guerre mondiale. Serviront-ils uniquement à la défense du pays ou à l’offensive outre-mer ?

Comme le dicton le dit, « Si tu veux la paix, prépare la guerre », c’est donc un éternel recommencement … C’est ce qui arrive actuellement, il faut que les impérialistes trouvent des responsables pour la crise de 2008, les provoquent pour qu’ils les attaquent et ripostent à leur tour en leur faisant porter tout le blâme. Le truc est vieux comme le monde et est même utilisé dans les bagarres de tavernes.

En conclusion

Il va sans dire que les pertes de vies humaines dû à l’utilisation massive de « la chair à canon » lors des grandes guerres ainsi que les dizaines de millions de morts parmi les civils ont aussi fait baisser substantiellement le taux de chômage dans tous les pays concernés. Le chômage élevé étant une conséquence directe du mode de production capitaliste pendant les longues dépressions et les conscrits étant toujours recrutés parmi les classes les plus pauvres.

Le véritable but des guerres est toujours de près ou de loin l’enrichissement et la puissance dominatrice des pays l’ayant provoqué. Dans le cas des pays capitalistes, c’est pour un plus grand contrôle de l’économie mondiale. Les pays communistes n’ont aucunes raisons de se battre entre eux et ne l’ont jamais fait.

Tout au contraire, ils s’entraident face au régime capitalisme qui règne encore partout sur terre et aux pays capitalistes qui font tout en leur pouvoir pour leur nuire. Donc une véritable paix mondiale durable passera nécessairement par l’avènement du communisme et l’anéantissement du capitalisme dans tous les pays.

Je tiens également vous rappeler comment l’Angleterre s’est sortie de la Grande Dépression mieux que les autres pays dès 1932 comme je le mentionnais au début de mon texte. C’est par l’abandon du libre-échange et la réorganisation de son agriculture, ce qui fit grandement diminuer le chômage qui y sévissait depuis 1929 … L’agriculture a toujours employé la plus grande partie de la main-d’oeuvre mondiale mais c’est au sein de celle-ci qu’on retrouve les travailleurs les plus pauvres.

Un pays qui n’est pas assez auto-suffisant dans sa production agro-alimentaire risque une terrible famine en cas de grave dépression économique ou de désorganisation majeure et c’est souvent arrivé dans le passé, particulièrement en URSS et en Chine. Le plus grand chantage des capitalistes aux pays qu’ils détiennent en otage repose sur leur dépendance forcée à la mondialisation des marchés pour leur alimentation. L’agriculture devra toujours être la préoccupation première de chaque peuple sur son territoire car c’est la base même de la vie.

Je n’ai rien contre le libre-échange entre les pays riches et pauvres mais dans un contexte capitaliste, son seul but est l’enrichissement des bourgeois et ne sert que peu les intérêts principaux des populations. Dans un contexte communiste, le libre-échange ne servirait qu’à compenser les besoins de tous les pays selon la disponibilité de leurs ressources naturelles, énergétiques et humaines ainsi que selon leurs populations relativement aux territoires occupés.

La mondialisation actuelle donne le champs libre aux pires exploiteurs capitalistes qui soient, ceux qui vont toujours chercher leur main-d’oeuvre à bon marché dans les pays les plus pauvres, là où les salaires sont les plus bas au monde. Dès que la prospérité et les salaires de ces pays augmentent un peu trop, ils s’empressent d’aller la chercher ailleurs pour diminuer leurs coûts d’opérations … C’est là une des grandes bases du capitalisme depuis plus de 200 ans.

Rappelez vous cette célèbre citation de Karl Marx : « Celui qui ne connaît pas son passé est condamné à le revivre » … C’est immanquablement ce qui va arriver à l’ensemble de monde car l’histoire ne semble pas être la plus grande préoccupation de l’immense majorité des habitants de notre planète.

Alain Poitras – Activiste néocommuniste

Advertisements

À propos de Alain Poitras

Pour un Communisme Libre et Démocratique, visitez mon blog : https://alainpoitras.wordpress.com/
Cette entrée, publiée dans Pour un Communisme Libre et Démocratique, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.