Le comportement des bourgeois face aux prolétaires

La Bourgeoisie

J’ai cru important de réserver ce deuxième article aux relations entre riches et pauvres car la lutte des classes existe depuis l’antiquité, ce sont des esclaves qui ont construit selon les historiens les grandes pyramides d’Égypte et les grands édifices grecs et romains.

L’esclavage et le servage qui dans la grande majorité des pays ont disparu avec le féodalisme n’ont été officiellement aboli dans le dernier de ceux-ci qu’en 1959, au Tibet.

C’est cette lutte sans fins qui a inspiré les grands auteurs socialistes et communistes dont le but était et est encore de changer le monde afin d’éliminer l’exploitation et la misère y régnant encore, soit en essayant de transformer le système capitaliste pour le rendre toujours plus humain ou en le remplaçant par le seul autre système fonctionnel, le communisme.

Karl Marx en 1847 avait identifié trois catégories d’économistes capitalistes, celles-ci s’appliquent également aux bourgeois. Il s’agit des fatalistes romantiques, des humanitaires et des philanthropes. Vous trouverez son texte dans Misère de la Philosophie – « Septième et dernière observation » aux pages 82 et 83 ( Nous avons les économistes … ).

Je parle bien ici de « catégories » et non de « types » de bourgeois, c’est là une toute autre chose. Les types de bourgeois dépendent de leur position dans l’échelle de la richesse qui va des Bobos (bourgeois bohèmes) aux « riches et puissants » milliardaires qui sont les plus grands responsables de la pauvreté sur terre car ce sont eux qui tirent les ficelles.

Évidement, les qualificatifs de fatalistes, humanitaires et philanthropes s’appliquent aussi aux prolétaires et aux plus pauvres.

Les bourgeois fatalistes romantiques

Cette catégorie est sans contredit la plus nuisible. Celle qui regroupe l’immense majorité des « riches et puissants », les gens qui détiennent les pouvoirs de décisions entre leurs mains, les dominateurs … On y retrouve un grand nombre de dirigeants de pays capitalistes, de grandes et petites entreprises, de dictateurs d’extrême-droite, de fascistes et néo-nazis, de riches psychopathes, de banquiers et de nombreux politiciens et fonctionnaires de tous les niveaux des États bourgeois.

On y trouve également beaucoup de petits-bourgeois parvenus tels des professionnels surpayés, de gros salariés souvent syndiqués, de riches rentiers ainsi que des propriétaires d’immeubles à logements ou appartements qui exploitent cupidement les travailleurs et les plus pauvres de la société. En général, les bourgeois qui côtoient les prolétaires et les plus pauvres dans leur vie de tous les jours ou en tirent leurs revenus sont plus propices à faire partie de cette catégorie.

Ils ont tous une chose en commun, la haine et le mépris envers les travailleurs sous-payés, les sans-emplois et les plus faibles ainsi que tous ceux qui vivent en marge de leur société de droite. La misère et la pauvreté dans leur propre pays et ailleurs dans le monde ne les touchent aucunement car ils ne pensent qu’à leur petite personne et à s’enrichir personnellement,  ces salauds ont une pierre à la place du cœur. Les pires sont ceux qui souffrent d’alcoolisme chronique, un cerveau qui marine dans l’alcool depuis des années n’a plus aucun jugement … Nombre de ceux de cette catégorie auront intérêt à aller se cacher au fond d’une caverne au Pérou ou déménager sur la planète Mars lorsqu’un jour les opprimés du monde entier se révolteront …

Voici trois spécimens de mon pays le Canada :

Stephen Harper en visite aux États-Unis

Stephen Harper, un conservateur actuellement premier ministre du Canada, n’hésite pas à se servir des fonds de l’assurance-emploi payés par les travailleurs eux-mêmes et leurs employeurs pour acheter 65 jets F-35 pouvant coûter au total jusqu’à 45,8 milliards de dollars. Ça commence à sentir la chair à canon …

Il a également soutenu nos grandes banques dans le pétrin à coup de milliards depuis la tristement célèbre Crise de 2008. Il projette aussi de repousser l’âge de la retraite à 67 ans tout en sachant qu’il est extrêmement difficile aux travailleurs de plus de 50 ans de dénicher un emploi … Ce « créationniste présumé » déteste également nos peuples amérindiens auxquels il fait actuellement la vie dure.

Contrat des F-35 : 45 milliards au lieu de 25

Crise financière au Canada – Le secret entoure l’aide accordée aux banques

Le gouvernement Harper repousserait l’âge de la retraite à 67 ans

Idle no more – La révolution Amérindienne

Il se venge actuellement contre les provinces canadienne qui n’ont pas voté pour le Parti conservateur du Canada (PCC) aux dernières élections fédérales, le Québec qui a massivement voté pour le Nouveau Parti démocratique (NPD) et les provinces des Maritimes qui ont massivement voté pour le Parti libéral du Canada (PLC).

Un grand nombre des emplois de ces provinces sont saisonniers, les travailleurs n’ont pas de travail l’hiver et doivent avoir recours à l’assurance-emploi pour survivre. Au Québec, de nombreux emplois en région sont reliés au tourisme et à la foresterie qui est en déclin depuis longtemps. Dans les Maritimes, c’est l’industrie de la pêche qui fait vivre de nombreux travailleurs.

Le gouvernement canadien a réduit le nombre minimum de semaines de travail pour avoir droit à l’assurance-emploi et force ceux qui y ont droit à accepter un autre emploi pour un salaire inférieur jusqu’à 100 Km de leur résidence sous peine de perdre leur droit aux prestations. Ce qui fait que des milliers de travailleurs de ces provinces se retrouveront sur l’aide sociale payée par les gouvernements provinciaux pendant l’hiver et plusieurs n’y auront même pas droit car ils possèdent des biens d’une valeur trop élevée tel une maison ou parce que leur conjoint a un emploi. C’est ainsi que le Canada fait graduellement disparaître sa classe moyenne.

Le conseil national des chômeurs et chômeuses

John James Charest

John James Charest, l’ancien premier ministre libéral du Québec est un mégalomane qui n’a pas hésité à endetter sa province de milliards de dollars pour son projet insensé de développement minier, le Plan Nord. Un projet jugé par plusieurs experts comme dangereux pour notre économie et non rentable à long terme.

L’an dernier, il a provoqué la plus longue grève étudiante qu’ai connu le Québec en s’acharnant à vouloir augmenter démesurément les frais de scolarité. Cette grave crise sociale a creusé un profond fossé entre la gauche et la droite québécoise et a coûté une véritable fortune aux contribuables.

Je vous invite d’ailleurs à jeter un coup d’oeil sur ma couverture de ces évènements sur les forums français suivant : Grève étudiante au Québec et La grève étudiante au Québec.

C’était dans le but évident de restreindre l’accès aux études supérieures aux moins nantis et endetter les étudiants de dizaines de milliers de dollars alors que les perspectives d’emploi dans l’avenir sont très incertaines. Avant les années ’70 au Québec, seuls les enfants des plus riches pouvaient faire des études universitaires, c’est un retour aux conditions de cette époque sombre qu’espéraient les libéraux.

Cette grève a finalement pris fin peu avant les élections provinciales au cours desquels le Parti libéral du Québec (PLQ) a été battu de justesse par le Parti Québécois (PQ) grâce aux votes de la gauche québécoise … C’est un parti bourgeois se disant « social-démocrate » qui s’est avéré aussi pire que les Libéraux et n’a tenu aucune de ses promesses électorales, il poursuit d’ailleurs le projet fou du plan Nord entamé par les bandits à cravate ploutocrates de Charest. Mais au moins, les hausses de frais de scolarité faramineuses ont été annulées.

Pauline Marois

Pauline Marois est la nouvelle première ministre du Québec, la cheffe du Parti Québécois. C’est une bourgeoise hypocrite et opportuniste qui vivait jusqu’à l’an dernier dans un château valant 8 millions de dollars avec son mari Claude Blanchet, un riche homme d’affaire. Elle a même participé à une des manifestations étudiante en frappant deux couvercles de casserole ensemble pour s’attirer les votes de la gauche.

Mais voilà qu’elle a confié au début du mois de mars à sa ministre Agnès Maltais la mission de réduire les prestations d’aide-sociale des plus vulnérables de la société, les bénéficiaires de 55 à 57 ans inclusivement, les familles ayant un enfant de moins de 5 ans et les toxicomanes suivant un programme de réhabilitation … C’est d’une incroyable bassesse de s’attaquer à ces gens plutôt que de serrer la vis aux plus riches. De nombreuses manifestations ont déjà eu lieu et d’autres sont prévues dans le but de les faire reculer sur leur décision. Ces coupures seront effectives le 1er Juin 2013.

Le Parti Québécois a ainsi trahi la gauche qui lui a permit de prendre le pouvoir. Comme ce parti est minoritaire, il y aura d’autres élections plus tôt que prévu et c’est certain qu’il ne pourra plus compter sur les votes de la gauche ni ceux des étudiants et un des deux autres partis qui étaient presque à leur égalité prendra le pouvoir. Ce sera le retour des Libéraux ayant comme nouveau chef le médecin Philippe Couillard, sinon ce sera la Coalition Avenir Québec (CAQ), considéré par plusieurs comme étant d’extrême-droite. Le chef de ce nouveau parti est François Legault, un démissionnaire du Parti Québécois.

Aide sociale : Québec modifie l’admissibilité à certaines prestations

Paragraphe ajouté le 11 septembre 2014

Après s’être attaqué aux plus pauvres, ce qui est déjà inadmissible, le Parti Québécois de Pauline Marois s’est attaqué à toute la communauté Arabe du Québec en proposant la Charte des valeurs québécoises. Un projet fasciste et islamophobe ayant eu pour effet de diviser le peuple et stimuler la xénophobie et le racisme jusqu’alors dans un état relativement latent, projet dont le père est l’ex-ministre Bernard Drainville. Ce fut une très grave erreur de la part des dirigeants de ce parti car ayant été élu minoritairement en septembre 2012 avec 31,95% des voix et 54 sièges, il a subit une défaite lamentable et historique en avril 2014 avec seulement 25,28% des voix et 30 sièges. Le Parti Libéral est donc revenu en force et majoritairement pour au moins 4 ans, mais il y a de fortes chances pour qu’ils conservent le pouvoir pour les prochains 8 ou 12 ans et que ça en soit fini à tout jamais du Parti Québécois tout comme pour sa succursale fédérale le Bloc Québécois qui ne détient plus que quatre sièges au parlement depuis la fameuse vague orange du NPD du très sympathique Jack Layton, malheureusement décédé en 2011 des suites d’un cancer. Plusieurs anciens collaborateurs de Pauline Marois convoitent sa place encore libre dont Bernard Drainville et Pierre-Karl Péladeau, un milliardaire bien connu détesté de la majeure partie de la population pour ses positions fortement anti-syndicales, croyez-moi, ça regarde bien mal pour le PQ.

Christine Lagarde

Je pourrais tout comme vous allonger cette liste de spécimens canadiens sur des kilomètres mais je vais m’arrêter là.

Ailleurs dans le monde, je ne vous apprend probablement pas que des personnages comme George W. Bush, Angela Merkel et Christine Lagarde font aussi partie de cette catégorie.

Grâce à ce qu’ils ont fait, l’économie mondiale est en train de s’écrouler comme un château de carte et la prospérité d’il n’y a pas si longtemps cède définitivement sa place à la misère à peu près partout.

Ce sont les pays les plus pauvres d’Europe qui ont écopé les premiers mais les États-Unis qui sont responsable de la crise et le Canada ne s’en tireront pas, les effets ici deviennent de plus en plus évidents.

Les bourgeois humanitaires

Cette catégorie est celle des « bons bourgeois », ceux qui savent que le capitalisme est injuste et qui espèrent qu’il changera un jour. On y retrouve la plupart des politiciens « social-démocrates » sincères (pas les opportunistes comme Pauline Marois), les syndicalistes qui se battent contre les patrons abuseurs, les défenseurs des droits des opprimés, etc.

Un grand nombre de fonctionnaires, de professionnels,  de marchands, de patrons d’entreprises et de propriétaires d’immeubles d’habitation destiné à la location en font aussi partie. Ce ne sont pas tous des salopards, il ne faut quand même pas généraliser. Ces gens intelligents malgré qu’ils se soient enrichis grâce au système capitaliste comprennent la misère qui les entoure et pourquoi elle existe. Ils essaient donc d’être juste envers les moins chanceux et les plus faibles, ils sont compréhensifs et s’efforcent de leur faciliter l’existence lorsque qu’ils ont le pouvoir de le faire.

Les bourgeois de cette catégorie ne s’opposeraient pas à une éventuelle révolution communiste car ils comprendraient les raisons qui l’ont déclenché et plusieurs y participeraient même volontiers si la forme de ce communisme leur convient. D’autres parts, ces gens intelligents sont souvent talentueux dans leur métier ou profession et certains sont d’excellents gestionnaires, ils pourraient contribuer largement à l’organisation et la gestion de cette nouvelle société sans classes où tous vivraient enfin confortablement et heureux. On pourrait appeler ce néo-communisme « le rêve communiste » en référence au fameux « rêve américain » qui lui, ne s’est jamais réalisé …

En guise d’exemples, en voici deux biens connus dans le monde :

Barack Obama - Président de États-Unis

Barack Obama qui est actuellement le président démocrate de la première puissance mondiale est tout le contraire de son diabolique prédécesseur, le républicain George W. Bush.

Malgré qu’il ait la délicate mission de gérer le pays le plus capitaliste au monde, où la droite détient encore un pouvoir démesuré, il fait tout ce qui est en son pouvoir afin d’aider les opprimés de son pays et c’est une tâche immense. Implanter un système médical pour rendre les soins accessibles aux plus pauvres des États-Unis était un défit de taille.

Comme un président dans ce pays ne peut se représenter pour un troisième mandat, il ne reste qu’à espérer que son successeur sera encore un démocrate car si c’est un républicain, dans le contexte économique de États-Unis, il y a fort à parier qu’il déclenchera la troisième guerre mondiale pour mettre fin à la grande dépression qui y sévit depuis 2008.

Section modifiée le 11 septembre 2014

Alors que la fin de son deuxième et dernier mandat approche, Barack Obama n’a vraiment pas fait tout ce qu’on s’attendaient de lui,  mais il fut quand même un des moins pires présidents des États-Unis depuis longtemps, en tenant compte du très difficile contexte politico-économique mondial actuel.

Les bourgeois philanthropes

Cette dernière catégorie est celle regroupant le moins de bourgeois, ceux qui en font partie sont souvent très riches et comme pour se faire pardonner d’être si riche, ils donnent généreusement et régulièrement des montants élevés aux oeuvres humanitaires. Ils sont les premiers à regretter que le « rêve américain » ne se soit pas réalisé, ils auraient bien aimé que la pauvreté ait été complètement éradiquée de la surface de la terre mais il savent bien que c’est impossible à cause du comportement cupide et égoïste des « bourgeois fatalistes romantiques ».

Bill et Melinda Gates

Bill Gates, ex-PDG de Microsoft depuis 2008 et un des hommes les plus riches au monde, est aussi un des plus grands philanthropes au monde, sa fortune personnelle est estimée à 67 milliards de dollars …

En l’an 2000, il a créé avec sa conjointe La Fondation Bill et Melinda Gates, cette fondation a pour but d’apporter à la population mondiale des innovations en matière de santé et d’acquisition de connaissances et a actuellement 102,8 milliards de dollars à sa disposition. Elle a déjà dépensé 25,26 milliards de dollars, en particulier pour vacciner 55 millions d’enfants. En 2006, Bill Gates a annoncé qu’il léguera 95 % de sa fortune à la lutte contre les maladies et l’analphabétisme dans les pays du Sud, soit près de 64 milliards de dollars …

Warren Buffett discutant avec Barack Obama

Son grand ami presque aussi riche que lui, l’homme d’affaires Warren Buffett dont la fortune s’élevait encore à 53,5 milliards de dollars en 2008 a annoncé en 2006 le versement de 37 milliards de dollars à la fondation de Bill Gates et son intention de lui léguer plus de 99 % de sa fortune à sa mort. Comme on dit quelquefois, « on a jamais vu un coffre-fort suivre le corbillard » …

Le chanteur Bono du groupe U2

En décembre 2005, le chanteur Bono de U2 est déclaré personnalité de l’année 2005 par le magazine Time pour son combat en faveur de l’Afrique, aux côtés de Bill et Melinda Gates. En janvier 2006, il reçoit le prix des médias allemands, toujours pour ses actions humanitaires. En 2007, il est fait chevalier de l’Ordre de l’Empire britannique par la reine d’Angleterre pour les mêmes raisons. J’espère que la reine qui est aussi riche à craquer a des élans de générosité de temps à autres en plus de semer des titres honorifiques à tous vents …

C’est ce que font certains bourgeois au grand cœur, souvent dans un total anonymat, ils font du bénévolat pour aider les moins nantis et les plus riches d’entre eux n’hésitent pas à donner de gros montants aux oeuvres humanitaires. Mais comme le mentionne Bill Gates, il n’y a que 15% des milliardaires qui donnent ne serait-ce qu’une petite partie de leur immense fortune à ces oeuvres, les autres sont des « bourgeois fatalistes romantiques » …

Alain Poitras – Activiste néocommuniste

Advertisements

À propos de Alain Poitras

Pour un Communisme Libre et Démocratique, visitez mon blog : https://alainpoitras.wordpress.com/
Cette entrée, publiée dans Pour un Communisme Libre et Démocratique, est marquée , , , , , , , , , . Mettre ce permalien en signet.